Le Clan Des Magic'iens
Bonjour, le Clan des Magic'iens est heureux de vous accueillir au sein de son association.
Venez passer assez un bon moment en notre compagnie!!

Murder CHICAGO - samedi 17 mars 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Murder CHICAGO - samedi 17 mars 2012

Message par Carole-Anne le Mer 15 Fév - 21:30

MODE ANNÉES 20

Au
sortir de la Première Guerre Mondiale, les femmes françaises commencent
à s’émanciper, beaucoup sont veuves et donc contraintes de travailler.
Elles ont soif de liberté et veulent avant tout être à l’aise dans leurs
vêtements. Les sports et les loisirs se démocratisent développant la
demande de tenues confortables.
Le mot d’ordre de la mode de 1920
est la modernité. Les spécialistes considèrent d’ailleurs que la mode,
telle que nous l’entendons, est née à cette époque. Elle s’inspire du
mouvement artistique Art Déco avec ses formes géométriques épurées.

La
mode des années 20 marque l’âge d’or des couturiers : plus de deux
tiers des Françaises s’habillent sur mesure, les maisons de couture sont
des entreprises rentables et leur activité fait vivre près de 500 000
personnes en France. Pour les classes moins aisées, les petits commerces
de quartier recréent les modèles des couturiers, dont les patrons
s’affichent dans les journaux. Jean Patou, Rochas, Lanvin, Maison Doucet
et Chanel se partagent le haut de l’affiche de la mode 1920.
La
femme des années 20 a une nouvelle silhouette : la minceur devient une
référence et pour la première fois, le bronzage devient populaire. Elle
porte les cheveux courts à la garçonne, qu’elle cache sous un chapeau
cloche pour les sorties. La robe chemise fait une entrée très remarquée
dans la garde-robe : elle est déclinée par de nombreux créateurs et est
portée par toutes dans des couleurs vives.
La mode des années 20 voit
naître une petite révolution : pour la première fois, les femmes
dévoilent leurs jambes. La robe de jour et la jupe remontent au-dessus
du genou avant de reprendre de la longueur dans la seconde moitié de la
décennie. Les premiers vêtements « taille basse » apparaissent à cette
période. Le corset, trop contraignant, est proscrit tandis que le
corsage met en valeur la taille et le décolleté. Parallèlement, les
premiers pantalons pour femmes voient le jour. La mode est au vêtement
qui brille : paillettes, sequins et perles de verre s’incrustent sur les
robes. Coco Chanel propose la petite robe noire pour la première fois
en 1926. Elle deviendra un classique de la mode des années 1920, alors
que cette couleur était alors réservée aux enterrements et sera
surnommée « la Ford de Chanel », Madeleine Vionnet de son côté s’impose
avec ses robes au drapé impeccable.
La fin de décennie est marquée par la crise économique, il devient donc de bon ton d’être discrètement élégant.

Carole-Anne
Péon
Péon

Messages : 3
Date d'inscription : 15/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Murder CHICAGO - samedi 17 mars 2012

Message par Johann42 le Mer 15 Fév - 21:33

vu avec moi... ne pas moder merci.

Johann42
Crom
Crom

Messages : 1094
Date d'inscription : 07/04/2010
Age : 38
Localisation : Feurs(42)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Murder CHICAGO - samedi 17 mars 2012

Message par Johann42 le Mer 15 Fév - 21:34

Hello !

Dans le cadre de l'AG de TOHU BOHU, une murder CHICAGO, années 20 sera jouée, et vous êtes tous joyeusement bienvenus !
Ce sera le Samedi 17 mars, dans un lieu aux alentours de St Etienne, le PAF est de 20 euros.
J'édite pour indiquer le lieu :
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Voici, voici, du glamour, du fun, des yeux de biches, des smoking et tout le tralala pour vous faire plaisir !


En route pour le Red Medallion Velvet Club…

Samedi 26 Février 1924, en marchant sur Victoria street, à deux pâtés de maisons du Red Medallion Velvet Club…

Il
fait bougrement froid, en ce dernier Samedi du mois de Février. On
aurait presque envie de s’enfiler quelques gorgées de Whiskey pour se
donner un peu de baume au cœur… Mais ce n’est pas le moment de s’attirer
des ennuis !

Depuis le 16 Janvier 1920, suite au 21ème
amendement, la prohibition interdit formellement la fabrication, vente
et consommation d’alcool aux Etats Unis d’Amérique, cela sous
l’influence des ligues de vertus et leurs parangons militants. Bien sûr,
la loi est plus ou moins respectée, chacun sait cela… mais ce n’est pas
le moment de se mettre dans le collimateur de la justice, les policiers
sont sur les dents ces derniers jours.

C’est l’heure de
s’encanailler, d’oublier l’hiver rigoureux en allant s’étourdir au son
du jazz ! Ha la trompette dans le jazz ! Les rues sont désertées,
pourtant il n’est pas encore vingt heures. Outre les affrontements
opposant les gangs mafieux depuis plus de 20 ans, Chicago est réputée, à
juste titre, comme « la capitale du crime organisé »… La proximité du
Canada favorise les trafics en tout genre, alcool, contrebandes
diverses, jeux, prostitution… et il arrive que ça barde sévèrement dans
les rues !

Le nouveau maire de la ville, Cyriac Northam, en
collaboration étroite avec le shérif Elliott Purple, le chef de la
police, a fait de la lutte contre le banditisme le cheval de bataille
qui l’a sans doute aidé à remporter les municipales haut la main en
Novembre dernier. Sa concurrente démocrate, Emma Atkins, démocrate, n’a
pu que s’incliner.

L’industrialisation de Chicago favorise les emplois, les affaires fleurissent et la ville est prospère en général.

Malgré
la résurgence en 1922 d’un groupuscule militant d’extrême droite (le
Klu klux Klan), les populations de couleur trouvent ici une ville où ils
sont tolérés et s’installent en nombre. Les clubs de jazz sont en vogue
et l’on peut entendre quelques musiciens réputés (Duke Ellington)
enflammant un public métissé. Des générations ivres de rythmes effrénés,
de mode, de toutes les audaces… La femme s’émancipe. Depuis 1920, elles
ont le droit de vote, et des militantes font reculer la séparation des
sexes par des actes provocateurs devenus quasiment quotidiens. Les plus
débridées s’affichent le porte cigarette à la main, portant pantalon,
les cheveux courts, parlant politique, des attitudes impensables encore
dix ans auparavant. Comme par exemple Alice Waresty, cette psychologue
déstabilisante qui refait le monde dans des clubs avec le beau linge de
la ville.

Le monde a le tournis, c’est la belle époque et tout
semble possible. On a bien, il y a quelques mois, découvert le tombeau
de Toutankhamon en Egypte. Buster Keaton et Greta Garbo font rire et
fantasmer les cinéphiles, un aliéniste nommé Rorschach a inventé en 1921
un moyen de décrypter l’inconscient a base de taches d’encres…

Ces
réflexions vous tiennent compagnie tandis que vous hâtez le pas. Pourvu
que vous puissiez rentrer au Red Medallion l’entrée y est assez select,
et il paraît que les consommations sont hors de prix (même s’il se
murmure aussi que l’on n’y boit pas que du thé)… Ce soir, FRANCK
CARBELLA sera là ! Oui, LE Franck Carbella ! Le crooner chéri de
l’Amérique ! L’homme auquel aucune femme ne peut résister, « voix de
velours » lui même ! Vous avez eu vent de cette information que vous
avez gardé précieusement pour vous. Ce n’est pas tous les jours qu’on a
l’occasion de rencontrer une légende vivante. Vous avez lu aussi dans le
« Here comes Chicago » un article de Janet Peabody (une plume acérée
qui fait trembler toutes les vedettes).

Une soirée sous le signe du glamour va vous réchauffer le cœur, c’est certain.

Il
fait froid… vous avez la désagréable impression que quelqu’un vous épie
dans la nuit brouillardeuse et les ruelles étroites ??? Il y a de quoi
devenir paranoïaque, aussi, avec ce maniaque qui sévit en ville depuis 7
semaines. Sept victimes égorgées en sept semaines, voilà une régularité
qui fait froid dans le dos. Apparemment choisies au hasard, les pauvres
victimes ont été, à chaque fois, horriblement mutilées. Chaque Samedi,
l’horreur a immanquablement frappé. La presse a surnommé ce monstre « le
Guillotin », et la police est sur les nerfs.

Dépêchons nous …
Heureusement, le club se trouve là, à l’angle de Victoria et Silver
Street, juste avant d’entrer dans Little Italy, le fief de la mafia,
dont le parrain, Monsieur Martini, jouit d’une glaciale et impitoyable
réputation…

Quelques notes de jazz vous titillent les tympans… il
est 20h, et vous poussez la porte du cabaret, pour une soirée que vous
espérez bien être inoubliable….


... Et bientôt, quelques détails sur les personnages !
A suivre ... Venez vous réchauffer !
Carole

Johann42
Crom
Crom

Messages : 1094
Date d'inscription : 07/04/2010
Age : 38
Localisation : Feurs(42)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Murder CHICAGO - samedi 17 mars 2012

Message par Johann42 le Mer 15 Fév - 21:35

une voiture en partance de Feurs pour la Murder : 4 joueurs et valises...

Johann42
Crom
Crom

Messages : 1094
Date d'inscription : 07/04/2010
Age : 38
Localisation : Feurs(42)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Murder CHICAGO - samedi 17 mars 2012

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum