Le Clan Des Magic'iens
Bonjour, le Clan des Magic'iens est heureux de vous accueillir au sein de son association.
Venez passer assez un bon moment en notre compagnie!!

Warhammer (le jdr...1ère édition, celle de 1986)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Warhammer (le jdr...1ère édition, celle de 1986)

Message par bof50634 le Jeu 7 Fév - 17:01

La première édition date de 1986, et a été traduite en français par les Editions Descartes.

Il se distingue du premier du genre, D&D, par une société plus proche historiquement de la fin de la période Médiévale et du début de la Renaissance, mais aussi par son ambiance plus sombre, gothique et désespérée.

Vous voyez le Saint-Empire Romain Germanique (l'Allemagne actuelle) au tournant du XVème/XVIème siècle, pas longtemps avant la guerre de 30 ans ? Bon, rajoutez-y des elfes, du polythéisme, de l'inquisition et surtout, une menace sombre & brutale venue du nord, un Maelstrom d'où émergent autant de guerriers redoutables que de monstres tout droit sortis du The Thing de John Carpenter.

Imaginez le Gondor à la veille de l'invasion du Mordor, enlevez-y l'optimisme qu'il puisse y avoir un salut...car rien ne semble pouvoir stopper le chaos.

Pour les connaisseurs, le cadre historique de cette édition se place quelques décennies (un peu plus de 20 ans) avant le tournant que fut la tempête du chaos, grande invasion venue du nord, qui assiégea la cité de Middenheim
(vous voyez Minas Tirith ? Bieeeeen !)...Les hordes du chaos seront tenues en échec par une alliance inattendue des puissances de l'ordre & des armées des morts...mais ce sera une victoire sans lendemain voyant les hordes chaotiques dispersées essaimer toujours autant dans l'empire, les comtes vampires, floués, promettre de se venger dans un avenir plus ou moins proche et surtout, Valten, le jeune héros qui aurait dû devenir le nouvel empereur, mourir assassiné par un espion Skaven.
La seconde édition de Warhammer se déroule juste après cet évènement historique, mais pour l'instant, on en reste à celui de base.


Donc, pour ce qui est de vos perso.

1) la race : humain, elfe, nain ou halfling (à vous de choisir) (dans ma campagne on ne joue que les races autorisées, il doit y avoir des suppléments amateurs pour jouer du skaven ou de l'orc...mais je laisse ça à d'autres pour le moment)


2) l'alignement : il y en a 5, dans l'ordre : chaos - mal - neutre - bien - ordre (vous êtes libres de choisir lequel, mais d'abord toutes les races ne supportent pas n'importe quel alignement & ensuite il faudra le jouer correctement & en assumer les conséquences)


3) la vocation, il y en a 4 :
-le guerrier (celui qui tape & prend les coups)

-le forestiers (celui qui tire & avance en silence)

-le filou (celui qui se faufile & tape dans le dos)

-et le lettré (sensé jeter des sorts, mais également soigner, résoudre les enquêtes & de supporter l'immonde vérité de ce monde, parce qu'à l'instar de l'appel de Cthulhu, vous pouvez finir par devenir fou, vous n'êtes pas invincible ou surpuissant comme à D&D...mais ne craignez-rien, on peut monter en grade et devenir redoutable sur un champs de bataille).


4) Et le métier : chaque vocation vous ouvrira la porte sur une profession propre à votre vocation (guerrier = mercenaire, soldat...Forestier = garde-chasse, prospecteur...), ces métiers ou carrières, que vous changerez en cours de jeu, vous permettent de progresser, de devenir plus fort. En principe on les tire au dé (si vous me faites le concept de votre perso, je ferai votre feuille chez moi et vous enverrait par MP une petite liste de professions permises (comme ça vous aurez un choix restreint, mais un choix quand-même...à moins que vous ayez absolument envie d'une profession en particulier)).


Voilà, je compte organiser une campagne plus ou moins longue, je ne sais pas quand la commencer, mais je pense faire un à 2 scénario par mois (voir plus).
Ce serait une campagne qui prend en compte l'absentéisme. Si vous êtes moins présents, votre personnage sera moins expérimenté, mais vous aurez le droit de sauter des séances (seulement il faudra, là aussi, en assumer les conséquences).
J'attends vos propositions de personnages, vos backgrounds, etc. ...


Allez ! Et que Sigmar Heldenhammer vous garde !


Ha ! Et j'oubliais, le système se joue au D100.

_________________
"Il ne faut pas écouter les bruits du monde mais le silence de l'âme."

Jean-Claude Van Damme (a.k.a. 'The Muscles from Brussels')

bof50634
Admin
Admin

Messages : 2027
Date d'inscription : 13/09/2011
Age : 32
Localisation : Pouilly-lès-Feurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Warhammer (le jdr...1ère édition, celle de 1986)

Message par bof50634 le Mar 5 Mar - 22:15

Petite rectification sur les races :

ON ACCEPTE LES SANG-MELES (demi-elfe, demi-nain...) mais pas de demi-skaven, demi-orque...on est dans l'empire ici, pas à Narnia ! Ceux-là on les brûle à la naissance ! Comme tous les 31 décembre !

Mais bon, ceci dit...si vous voulez faire un rejeton (semi-elfe/semi-nain) de Galadriel & de Gimli (si vous pouvez imaginer le truc), ça serait assez décalé & farfelus pour apparaître dans l'univers de Warhammer.

_________________
"Il ne faut pas écouter les bruits du monde mais le silence de l'âme."

Jean-Claude Van Damme (a.k.a. 'The Muscles from Brussels')

bof50634
Admin
Admin

Messages : 2027
Date d'inscription : 13/09/2011
Age : 32
Localisation : Pouilly-lès-Feurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Warhammer (le jdr...1ère édition, celle de 1986)

Message par bof50634 le Mer 20 Nov - 2:05

LA RELIGION DANS LE MONDE DE WARHAMMER. (première partie)

Je tenais à écrire cet article suite aux questions croisées de Maxime (qui se demandait si le vieux monde était rationaliste, si l'on pouvait être athée) et d'Agone (qui, lui, se demandait quand & dans quelles conditions on utiliserait tous les sorts du chapitre "Magie" du livre de base).

FANTASTIQUE OU SCIENCE-FICTION ?

Premièrement (et toutes questions philosophiques sur la foi mises-à-part), le monde de Warhammer est quelque part rationnel (le monde a été crée par des êtres "divins" ou se prenant pour des dieux (les Slanns) et le chaos d'où émergent les démons est le résultat d'une catastrophe quantique (l'effondrement des portails Slanns) mais il possède également des parts de non-rationnel (on peut ramener des morts à la vie, l'immortalité existe, on peut faire sortir du feu de ses propres doigts juste en proférant telles ou telles paroles dans une langue perdue)...on pourra toujours trancher la poire en deux en se servant de l'exemple de Thor (le téléfilm passé au ciné) où l'on explique que la magie est en réalité une technologie très avancée, si incompréhensible pour nous, que nous la désignons sous le nom de magie (et sous le nom de dieux ou de démons ceux qui la manipulent le mieux) histoire de rationaliser l'irrationnel...mais d'un autre côté, c'est tellement le "chaos", qu'au bout d'un moment...il vaudra mieux ne plus se poser la question (Hé ! C'est warhammer)...Les Dieux & le Chaos existaient-ils avant l'effondrement des portails Slanns ? Cet évènement n'a-t-il fait que leur donner corps dans cette réalité ?

A chacun sa théorie.

Peut-on ne pas croire en Dieu dans le monde de warhammer ? Hé ! Bien ! Oui. D'une part, c'est un monde d'héroïc fantasy, donc on peut voir certains personnages penser de façon très matérialiste & peu spirituelles sans s'inquiéter de quelque paradoxe que ce soit à l'idée de voir débouler ce genre de personnage dans un contexte proche de notre renaissance. D'ailleurs, ce jeu se serait déroulé dans un contexte historique : l'athéisme (ou impiété) ayant toujours existé (dans des proportions diverses selon les époques) l'idée de croiser quelqu'un ne croyant pas en Dieu n'aurait pas forcément été si irréaliste que ça pour un personnage de cette époque...ça aurait été une chose peu commune, voir rare, mais pas inexistante (il n'y avait pas de caméra de surveillance à l'époque, pas de réseau PRISM, ce que les gens pensaient dans leur tête et dans leur vie privée, personne ne pouvait le savoir).

Un mercenaire cynique ne croyant qu'en sa chance & au butin qu'il amassera au prochain pillage peut tout à fait regarder avec distance, voire méfiance, les temples qui parsèment l'Empire. Un lettré qui aura passé plus de temps dans sa vie à lire & à se passionner pour les sciences ou la philosophie qu'à prier & à étudier les textes sacrés pourra se moquer des idoles & d'une certaine crédulité (ou d'une crédulité certaine...c'est selon) des foules.

Néanmoins, le vieux monde étant ce qu'il est...le "surnaturel" se cache souvent là où l'on s'attend le moins et il peut arriver qu'un soldat désabusé & n'ayant jamais prié quelque dieu ou déesse que ce soit se retrouve au détour d'un chemin investit d'une mission sacrée juste parce qu'il aura fait le choix, bon au mauvais, d'avoir désigné une jeune fille, et pas une autre, comme plus belle que ses deux sœurs...mais avant de comprendre en quoi les personnages peuvent être touchés par le divin, il faut d'abord expliquer en détail à quoi il ressemble.

THÉOLOGIE IMPÉRIALE.

Le vieux monde, et notamment l'Empire, grouille de cultes en tout genre, plus ou moins connus, c'est une ambiance proche de l'Europe chrétienne au temps où elle était déchirée entre catholicisme & protestantisme...mais où l'originalité est que le monothéisme est remplacé ici, dans un cadre sombre & réaliste, par une polythéisme proche de ce que l'on croise habituellement dans un univers d'heroïc fantasy classique (sans pour autant aller dans le joyeux bordel d'un Runequest). On dira que l'on a affaire à un "panthéon" fixe comme celui, bien connu, des grecs & des romains mais dont les adeptes sont des allemands de la renaissance.

A l'instar des dieux des grecs & de ceux des univers d'héroïc fantasy classiques : ceux de warhammer sont, en général, des personnifications (à visage plus ou moins humains) d'éléments naturels ou de comportements divers.

Avant qu'on ne les voit en détail, sachez que j'hésite beaucoup à employer le terme de panthéon pour parler de la religion du Vieux monde, car ce terme implique des rôles fixes pour ses déités...Or, l'Empire étant à la base un conglomérat de tribus barbares unifiées plus ou moins de façon heureuse sous la férule d'un pouvoir central...nulle-part dans l'empire vous ne trouverez de véritable explication définitive de ce que sont les Dieux : à tel endroit on vous dira que ce sont des ancêtres magnifiés & morts depuis longtemps, incapables de vous aider physiquement (seul l'exemple de leur vie compte), à d'autres on dira que ce sont des titans et non des dieux, à tel autre endroit on vous expliquera que tous les noms et les figures de ces dieux sont donnés en réalité pour désigner un seul Dieu unique ayant mille visages, bons ou mauvais...dans telle cité, des esprits éclairés vous expliqueront que Sigmar est le fils d'Ulric & d'une mortelle, que tous les dieux ont des liens familiaux entre eux, alors qu'à tel coin de campagne on vous dira de façon sentencieuse qu'ils n'ont strictement aucun lien de parenté entre eux.
Vous pouvez avoir la définition que vous voulez sur la religion, il y a peu de chances que l'on vous brûle pour cela.

Bon, quoiqu'il en soit, même si leurs noms, leurs rôles, leur "bonté/méchanceté" & leur nombre variera selon l'endroit où vous vous trouverez ; on pourra identifier 4 types de Dieux dans l'empire :

(note préalable : je vous conseille de sauvegarder & d'agrandir ces images pour pouvoir les lire)

Les Dieux majeurs (que tout le monde, toutes races confondues, peut prier).



Pour comprendre pour quelle raison les gens vont prier ou révérer ces dieux, en dehors de la peur de se faire bouffer tout cru par un orc du jour au lendemain ou de la peur qu'il n'y ait pas de vie après la mort, il faut d'abord considérer que chacunes de ces religions ont une fonction sociale en plus d'avoir une fonction spirituelle. (on ne fait pas que prier dans un temple)

-Le temple de Morr se situe toujours au milieu d'un cimetière ou d'une nécropole ; ce sont ses adeptes qui se chargent des cérémonies (derniers sacrements, travail de fossoyeur, mise en bière, immolation, inhumation...) leur culte est rémunéré par les dons faits par la famille ou les amis du mourant au culte.

-le temple de Shallya est souvent un dispensaire ou un asile pour les pauvre...si vous arrivez en ville après avoir été dépouillé par des bandits, c'est là que vous trouverez un mains secourable, c'est là que l'on vous hébergera gratuitement pour la nuit et que l'on vous donnera un repas simple. Le financement de ce culte dépend surtout des dons & des activités philanthropiques des gens plus ou moins riches.

-Véréna étant la déesse du savoir, on trouvera très souvent son temple dans les milieux universitaire...dans les petites villes, c'est souvent ce lieu qui fera office de bibliothèque ou d'archives municipales. Les gens riches ont leur propre bibliothèques, les administrations accumuleront en leur sein toute la paperasse, le temple de Véréna est le meilleurs moyen pour s'instruire à moindre frais (frais qui serviront à entretenir le culte, tout de même).

-Ranald est le dieu des voleurs...et de la liberté individuelle ! Ce n'est pas un culte illégal (et encore moins chaotique) car tout le monde, même le plus obtus des répurgateurs, peut se retrouver, du jour au lendemain, pris dans une machination, être accusé sur de faux prétextes...C'est Ranald qui sauve ceux qui ont raison contre tous. Son culte n'est pas illégal, mais il est en général secret car la plupart de ses membres sont recherchés par les autorités (pour de bonnes ou de mauvaises raisons). On précisera que Ranald encourage le vol, mais pas le meurtre qui est considéré comme une tricherie. De plus, les marchands étant tous un peu des voleurs...il arrive que des bourgeois rendent secrètement hommage à Ranald pour la réussite de leurs affaires personnels (voir Bernard Tapie).

-Les dieux de la guerre ont souvent leur culte installés dans les casernes ou les garnisons...parfois même leurs temples sont des casernes ou des garnisons. On devra, tout de même, faire la distinction entre Ulric & Myrmidia : le premier aime les combats, surtout s'ils sont désespérés et voués à l'échec, la seconde ne combat que si elle est sûre de remporter la victoire. C'est une nuance mais elle est de taille. Très souvent, Ulric & Myrmidia se partageront la même caserne : l'un sera vénéré par "ceux qui vont au combat" (la troupe) et l'autre par "ceux qui font des plans pour envoyer les autres au combat" (les officiers)...inutile de dire que lorsqu'une mutinerie éclate, cela peut parfois vite se transformer en véritable guerre de religion entre officiers & soldats...tout ça juste pour dire qu'une société qui est polythéiste ne signifie pas forcément que c'est une société sans conflits inter-religieux. De plus, à l'intérieur de l'armée, les adeptes de Myrmidia & d'Ulric ne sont pas forcément ceux que l'on croie (parfois c'est la piétaille qui espère la victoire, quitte à éviter le combat, et ce sont les chefs qui vénèrent la guerre comme une chose romantique...) De plus le culte Myrmidia sort plus souvent des casernes que celui d'Ulric : beaucoup de commerçants ou d'entrepreneurs vénèrent Myrmidia et espèrent qu'elle leur apportera la victoire...dans leurs affaires, plutôt qu'au combat.

-Taal possède des lieux de cultes en milieu urbain, ce qui est paradoxal pour son état : mais ceux-ci seront souvent plus gros dans les villages ou les hameaux que dans les grandes villes. On les reconnait tout de suite par leur vêtusté : la végétation en dévore les murs, la charpente est souvent vieille (on essaie de ne pas couper d'arbre pour le culte du dieu des arbres). Ces temples ont moins de fonction sociale que les autres, ce seront surtout le lieu de rendez-vous des chasseurs & autres forestiers de la région, parfois, les prètres de Taal seront affectés à des tâches de "protection de l'environnement" face aux dérives urbaines...phénomène qui s'accélère avec l'industrialisation naissante de l'empire.

-Les plus grands temples de Manaan se trouvent en bord de mer, vous l'aurez deviné...néanmoins, comme l'empire se caractérise par la prépondérance de son "Reik"...on trouvera toujours des gens implorant une bonne traversée au dieu des eaux, très loin à l'intérieur des terres.

Ce rapide panorama sert à montrer qu'un personnage à Warhammer ne croit pas dans UN seul culte (sauf s'il a pris la profession d'initié ou de prêtre) d'une seule divinité. Tout au cours de sa vie ; un impérial sera confronté à chacun de ces cultes : quand il sera pauvre, qu'il partira au combat ou qu'il sentira son heure approcher...il ne sera pas du tout anormal pour lui de consulter plusieurs prêtres différents & de donner à plusieurs temples.

D'ailleurs, la croyance n'est pas une chose nécessaire ; que vous croyiez ou non en Morr, il faudra bien payer un de ses prêtres si vous désirez être enterré dans les règles, sans risques de viol de sépulture. Si vous comptez consulter des livres plus ou moins anciens, il faudra payer un abonnement au culte de Véréna local, que vous croyez en elle ou non, car sans cette rétribution, qui tiendra la documentation à l’abri de la poussière & de l'humidité ?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Les Dieux mineurs (mineurs car : soit "raciaux" (priables uniquement par des gens en fonction de leur race) soit contestés (on met en doute leur aspect divin, ils sont source de débat), soit interdits (sans être chaotique (chaotique ici rimant avec satanique)) :



(texte explicatif en cours d'écriture)
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

Les divinités de l'ordre
, qui sont le contraire des divinités du chaos. Les autres dieux se distinguant d'elles par le fait qu'on va les considérer comme plus "neutres" par rapport à celles servant l'ordre ou le chaos. Les religions de l'ordre sont comme les religions païennes par rapport au religions monothéistes à partir du moyen-âge ; dominées, en perte de vitesse, ne persistant globalement qu'en certains endroits ou dans certaines couches de la population. La religion de l'ordre est vue dans l'Empire comme une "religion antique" par rapport aux religions actuelles (comme le culte de Sigmar ou d'Ulric) :




_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Et évidemment, les dieux du chaos, qui sont l'Ennemi par excellence, qui compte anéantir le monde tel qu'il est dans son ensemble, ceux qui se rangent de leur côté espèrent soit être épargné au jour de leur victoire, ou soit précipiter en toute conscience ce monde dans le néant ou le chaos perpétuel par nihilisme ou par folie :



(note : les images que j'ai choisi pour les personnifier résultent de choix personnels...ne m'embêtez pas sur leur signification ^^)

(à suivre)

_________________
"Il ne faut pas écouter les bruits du monde mais le silence de l'âme."

Jean-Claude Van Damme (a.k.a. 'The Muscles from Brussels')

bof50634
Admin
Admin

Messages : 2027
Date d'inscription : 13/09/2011
Age : 32
Localisation : Pouilly-lès-Feurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Warhammer (le jdr...1ère édition, celle de 1986)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum